Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Patrick Derennes

Le blog de Patrick Derennes

il s'agit pour débuter du compte-rendu journalier des observations naturalistes agrémentées de photos, réalisées lors d'un séjour en Espagne fin mai début juin 2005. il se développe depuis avec mes photos issues de Balades en Nature ou de Voyages.

Publié le par patderennes.over-blog.com
Publié dans : #nature

 

 

IMG_9364Lepturinae260610Onc650.jpg

Voir les commentaires

Publié le par patderennes.over-blog.com
Publié dans : #nature

 

Voici une petite série réalisée hier matin et avec pour sujets des Sternes Pierre Garin démonstratives : amorces de plongées pour la pêche.

 

 

IMG_4111SPGarin270610Fonten.jpg

 

 

 

IMG_4145SPGarin270610Fonten650.jpg

 

 

 

IMG_4151SPGarin270610Fonten650.jpg

 

 

 

IMG_4228SPGarin270610Fonten600.jpg

Voir les commentaires

Publié le par patderennes.over-blog.com
Publié dans : #nature

 

Pour le papillon, la propriété, c’est le vol © Albert Wilmemetz

 

Je ne me lasse pas d'observer ces vols papillonnants dont les trajectoires semblent liées au hasard et qui pourtant sont fortement dirigées vers la recherche de nourriture ou d'un partenaire ...

 

 

 

IMG_4982Pap270610MiseryBis6.jpg

 

 

autre vue :

 

 

IMG_4763Pap270610MiseryBis6.jpg

 

 

Le couple est alors formé :

 

 

190909PlessisPicard562IcarW.jpg

 

 

 

Mais parfois, c'est la veste ! la femelle déjà fécondée le signale au nouveau prétendant en relevant l'abdomen et vibrant des ailes :

 

 

190909PlessisPicard122Veste650.jpg

 

 

 

Mais parfois, chez certains, c'est vraiment l'économie de moyens : la femelle est aptère (= sans ailes) et aussitôt nymphosée, elle attire le mâle (qui lui vole ... à son secours ! Ahh, ces phéromones ...), puis elle pond sur place ...

 

 

IMG_7416femelle-aptere3Roches101009_650_filtered.jpg

 

Sur cette photo on voit en haut, les restes de la Chrysalide et en bas,

la femelle appliquée à pondre sur ces mêmes restes ....

 

Du vol du papillon à sa reproduction ... il n'y a qu'un pas !

 

 

 

 

 

NB : il s'agit d'espèces différentes, accolées ici pour illustrer cet article.

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par patderennes.over-blog.com
Publié dans : #nature

 

 

© Sly And The Family Stone :

 

pretty pretty pretty as a picture
witty witty witty as you can be
blind cause your eyes see only glitter
closed to the things that make you free

 

 

 

 

IMG_2255Salticidae3roches28.jpg


Voir les commentaires

Publié le par patderennes.over-blog.com
Publié dans : #nature

 

 

Souvent Petit Mars varie

 

Fol qui s'y fie !

 

 

IMG_4457Apatura-ilia270610F.jpg

Voir les commentaires

Publié le par patderennes.over-blog.com
Publié dans : #nature

Petit tour en banlieue parisienne ce matin.

 

Lors de cette balade matinale, je tombe sur un jeune au visage abîmé. Après quelques échanges verbaux, il me confie que, manipulant des cocktails molotov en préparation d'une cocktail party prochaine, l'un d'entre eux lui a pété à la gueule ...

 

pas jojo tout ça ...

 

Cette photo en témoignage :

 

 

IMG_3998Foulque270610FonteW.jpg

 

 

Tout au long de la discussion, j'ai eu cette phrase qui m'a brûlé les lèvres : "va me laver cette vilaine peau !".

 

J'ai cependant continué à écouter son histoire, puis je l'ai laissé retourner à sa vie. Et devinez ce qu'il a fait ?

 

Il s'est précipité vers ses parents !

 

Voici une de ces scènes familiales observées, ici autour du repas :

 

 

IMG_4023Foulques270610Fonte.jpg

 

 

Manifestement, rien de tel qu'une bonne nourriture gluante afin de se refaire la peau !!

Voir les commentaires

Publié le par patderennes.over-blog.com
Publié dans : #Seychelles

IMG_9086Nephile080610Mahe72.jpg

 

 

Aujourd'hui, je poste mes premières images du Voyage effectué aux Seychelles début juin dernier.

 

Et la première bestiole observée à l'aéroport de Mahé fut cette énorme araignéee (6 - 7cm pour le corps) de la familledes Tetragnathidae, la Néphile sp.

 

Elle est dite totalement inoffensive et je le crois volontiers ... mais n'y suis pas aller voir !!

 

 

 

IMG_2246Nephile110610LaDigW.jpg

 

 

Sur cette seconde image prise sur l'île de La Digue quelques jours plus tards, on peut observer le mâle, véritable lilliputien aux côtés de la femelle !!

Voir les commentaires

Publié le par patderennes.over-blog.com
Publié dans : #Espagne

Que s'est-il passé le 04 Juin 2005 ?


LE JOUR DES BRAVES !



Lever 03h40, départ 04h00 ... Dans la glace de la salle de bain, je vois une version zombie, mais consciente, de moi même.

Le réveil angoissé par un doute sur la qualité de la météo (voir les photos de la veille à l'aube), nous permet d'observer des étoiles : royal !

Le temps de partir et ... la nébulosité nous entoure rapidement sur la route, sa présence cruellement matérialisée par les phares du minibus ... le doute s'installe ! Ai-je bien fait de me lever si tôt ... alors que l'autre groupe, majoritaire, dort encore ...

Le départ de la marche s'effectue avec un ciel relativement dégagé ; mais durant l'ascension, une course poursuite avec le brouillard qui monte du fond de la vallée nous racorni le moral : celui-la s'élève plus vite que nous ne montons ...

Cette poursuite nous hante l'esprit jusqu'au col (et également, nous hante physiquement : la nappe nébuleuse nous noie même dans un des virages) ; col, point de passage obligé de notre ascension.

A partir de là, nous continuons notre progression seuls. Ca va mieux !


Copie-de-el-jefe-au-petit-matin.jpg

El Jefe, au petit matin




Il fait froid.

Certains passages comportent de la gelée blanche, et de brusques changements de température, lors de traversées de dépressions de terrain, nous font croiser un air totalement gelé !

Une drôle d'ambiance nous entoure, dont nous n'avons pas réeellement conscience, car il faut tenir le rythme : l'aube fait plus qu'approcher !

Il y a des moments où je cours ... l'excitation !!! ... et pour suivre le train Del Jefe ... !

Arrivés au point d'observation prévu, situé à environ une demi heure plus loin de celui de la veille, nous constatons la présence de "lambeaux" de brume dans la vallée et sur les contreforts que nous comptions scruter.

Ca se lève petit à petit.

Le soleil commence sa course et la poursuit alors que nous n'observons toujours rien de particulier. Il commence à faire chaud : c'est relatif, mais on peut se découvrir un peu.

Une attente anxieuse s'installe. Il fait jour ... le levé du soleil est passé ... on a toujours rien vu ...

Attente ... Pourtant cette fois nous quadrillons le terrain, chacun ayant un vallon et son amorce en haute montagne, à surveiller ... J'alterne observations à la lunette puis à la jumelle pour ne pas déconnecter du terrain.

Acte 1 :


Soudain Michel braille "j'ai un truc ... etc". On sent à son propos que c'est inhabituel (pas un Cerf, ni autre chose) sans que l'on ait de certitude sur ce qu'il voit : manifestement il veut rester prudent ! Tout le monde cherche une aiguille dans une meule de foin de montagne.

Puis El Jefe bondit "C'en est un !", et se met à règler nos lunettes pour nous permettre d'observer à notre tour cet animal en mouvement, insaisissable !

Michel (alias : Migouël !) indique qu'il suit un Cerf suivi par ... La tension monte !

Je repère le Cerf qui traverse une pelouse en trottinant bon train, puis le Loup qui le suit, lui aussi trottinant à quelques distances, tout ça en face de nous, de l'autre côté de la vallée principale.

C'est du délire : un Loup tout seul poursuit un Cerf ! Nom de dieu ! Là-bas, en face de nous !! ... Putain !

Je ne lâcherai pas le petit bout de ma lorgnette pour installer le matériel photographique tellement ces instants sont précieux ... et malgré quelques demandes de Michel !

Bientôt, le Cerf se trouve au bord d'un versant abrupt situé en haut, à l'amorce de ce vallon et s'arrête, se retournant pour guetter son prédateur.

Le loup s'arrête à son tour, respectant une certaine distance ... et disparait à notre vue, dans les fourrés.

Le cerf (sa tête émergeant de la végétation) reste visible pendant un moment, se retournant souvent face à l'invisible ...

Un peu plus tard, 2 autres loups en tandem, émergeant de nul part, arrivent vers l'emplacement où le 1er a disparu !

Sur ces entrefaits le cerf s'est évaporé.

Acte 2 :


Nous assistons alors à des scènes de rapports sociaux entre ces loups (remuent la queue, léchage, ...).

C'est le comble du bonheur  pour un observateur !

Un autre loup rejoind plus tard le même site !

En tout, lors de cette matinée, 4 (ou 3) loups sûrs et 7 loups vus en tout ...


Pas d'ours ! dommage ! (tss tss tss : en veulent toujours plus ces consommateurs !)


Egalement : 2 lièvres "ibériques" jouent, à même pas 20m de nous, et 2 perdrix rouges levées lors de la redescente.


Aïe aïe aïe ! Quelle matinée !


Lors de cette redescente, on se fait quelques films sur la manière d'annoncer cette merveille de bonheur d'observation à l'autre groupe, tout en espérant qu'ils aient également vu quelque chose ... Et pourquoi pas ?!

Acte 3 :


En bas, lorsque nous passons au pied de leur poste d'observation, un hurlement de loup nous accueille : c'est plutôt bon signe pour eux (aaahh ces suisses !) !


Le groupe se reforme et les récits vont bon train ; vous connaissez le nôtre, voici le leur, en très succinct :

1 loup poursuivant un chevreuil, stéphane observant le loup en tête à tête, pendant quelques secondes ... à 20m de distance !

1 aigle royal posé !

1 chat sauvage !


Quelle matinée !! Quelles récompenses !! Quelle joie !!


" Motivé, motivé, ...
Il faut rester motivé ! "


... l'exaltation des récits individuels s'entrecroise et s'entremèle au silence de la joie, tandis que nous regagnons le minibus et la voiture balais.



Restauration, sieste écourtée et départ à 17h00 à la recherche du Tichodrome échelette :


Le plafond est très bas.

Lors de la séance "ticho ticho par ci, ticho ticho par là" nous serons trop rapidement dans les nuages ... C'est-à-dire sans visibilité aucune sur les falaises nous entourant.


Néanmoins,

le Tichodrome échelette se fait entendre (chant) à plusieurs reprises mais ne sera jamais vu, nuages obligent !
2 perdrix rouges vaquent à leurs occupations à 10/15 m à peine des plus proches d'entre nous ; l'effet " Ici, absence de chasseurs ! " a encore frappé !!

chocards

craves à bec rouge





C'EST - DE - LA - BAL' - CE - VO - YA - GE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!






EPILOGUE :


Le lendemain matin, 05 juin 2005, tout le groupe est retourné au plus proche des sites d'observation de la veille, dans l'espoir de voir à nouveau ... chats sauvages ... loups ... ou de découvrir ... l'ours ... pourquoi pas !?!

Des cerfs et des isards furent observés ... et c'est tout !

Départ vers Biarritz : c'est la fin du voyage !




S ... U ... P ... E ... R ... B ... E ... !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Voir les commentaires

Publié le par patderennes.over-blog.com
Publié dans : #Espagne

Que s'est-il passé le 03 Juin 2005 ?



Départ 5h00, j'm'en souviens encore ! 

Au programme 2h15 de marche d'ascension pour notre objectif de la matinée ... Ours, Loup ... êtes-vous là ?

Heureusement qu'avec la fin du voyage, le contenu et les horaires s'allègent ... ;-)

Après la relative déception de ne pas avoir rencontré le loup en Sierra de Gredos alors que tous les oiseaux prévus au programme ont été vus et bien vus, la volonté de combler nos derniers jours de présence en Espagne nous tire quand même du lit le matin, même si c'est de plus en plus dur et de plus en plus tôt !

Yuhina a le sens du crescendo !

La motivation guide nos pas et nous maintient sur le Qui Vive, tous nos sens alertes ! Ayons foi ! Et baillons en coeur ...

psst ... non non, nous ne sommes pas une secte d'admirateurs décérébrés de la Nature ... juste des passionnés se faisant plaisir !



DSCN5353aube030605.jpg

Chouette ! On va rien voir !!

 

DSCN5365somiedo030605.jpg

 

Une demi heure plus tard ...

 

 

DSCN5360neves030605.jpg

Notre objectif est enfin sans nuages !!

 

 

DSCN5374somiedo030605.jpg

Le soleil tangeante le crête ...

 

 

 

Les observations suivantes sont réalisées au cours de cette matinée :

aigle royal

cerfs

nombreux isards

traces d'ours toutes fraîches

traces de loup pas très vieilles ...

traces de cerfs

traces d'isards

traces de mustélidés

bruant ortolan chanteur

caille des blés chanteuse

Pas d'observations déterminantes donc ... ça sent la fin de séjour avec les forces qui nous abandonnent.

L'excitation devrait maintenant être totalement intacte si ce n'était la fatigue générale ...  Car ces nouveaux indices de présence de la grande faune nous confirment qu'elle est bien présente dans les lieux que nous oscultons ces derniers jours, et qu'il suffit maintenant de bénéficier d'un peu de chance pour obtenir ces observations tant désirées et qui semblent pourtant inaccessibles.


Redescente, restauration, vino tinto et ... sieste !

Départ 17h30, objectif : repos déambulatoire, avec si possible tichodrome échelette.

Le temps et la fatigue ne s'y prêtent pas. En chemin, paisiblement parcouru à l'abri de nos transports en commun :

5 renardeaux et un adulte les nourrissant d'une taupe fraîchement "cueillie" ; ils jouent avec la taupe ou entre eux.

un village "écomusée" reconstitué

une pensée sauvage

un percnoptère

Le soir, une prise de décision individuelle et collective s'impose : demain c'est le dernier jour pour faire une performance inoubliable !

La question est ainsi posée par El Jefe : qui veut retenter l'ascension pour atteindre à nouveau notre poste d'observation le plus prometteur, celui de ce matin ... mais avec un départ plus tôt afin d'être vraiment là, à pied d'oeuvre, dès l'aube ... L'autre groupe (ou le seul si le 1er ne compte pas assez de membres) retournera au site de la veille au soir, où l'année dernière lors du même séjour, les participants ont eu la chance d'observer le chat sauvage !

Un frisson d'angoisse parcourt l'assemblée ... 3 inconscients se déclarent volontaires pour suivre El Jefe pour une nuit très écourtée et une ascension dans la nuit noire vers l'espoir ... Dans un sursaut d'énergie (vive le vino tinto !) je me joins à l'équipage halluciné par la fatigue !

Bonne et courte nuit !

Voir les commentaires

Publié le par patderennes.over-blog.com
Publié dans : #Espagne

Que s'est-il passé le 02 Juin 2005 ?



Lever 6 h00


Petite marche vers un joli point d'observation : dans ce lieu, la montée d'adrénaline pourrait être provoquée par le loup et / ou l'ours brun et / ou le chat sauvage ... tout un programme ma foi !


vignetteDSCN5133somiedo0206

lever de soleil

vignetteDSCN5135somiedo a02le fond de la vallée

 

vignetteDSCN5190somiedo b02

le groupe

 

vignetteDSCN5257somiedo c02

la vallée

 

 

Les observations seront les suivantes :

isards

cerfs

biches

pipit spioncelle

perdrix rouge entendue

un faux vrai loup, crocs dehors, attaquant Michel (le chien s'était pris pour affection de Michel)

curée de vautours fauves sur cadavre indéterminé, sur le versant face à nous, un percnoptère rodant à proximité immédiate de la scène. Photo pour l'ambiance au moment où le groupe quitte la "carcasse" présumée.

adorateurs de pimprenelles sur fond d'incorruptible

Quant aux fleurs :

asphodèles : 1, 2, 3

orchis sureau ; 1, 2, 3

orchis mâle

iberis 

ancolie sur le chemin du retour


Repas et sieste. Hmmmm ... !


Départ 18h00 : par la fenêtre ouverte de la chambre j'entends les cris interloqués del Jefe ...


Une rapide observation à la recherche de ce qui suscite ces exclamations me permet d'observer aux jumelles un oiseau incongru en ces lieux ... qui se met de plus à chanter ... la vache ! sans avoir reconnu réellement ce piaf je descend avec tout le matériel et voilà :


Un roselin cramoisi chanteur !!!!!!!!


Le temps de faire 2 photos et le voilà évaporé !!!

C'est néanmoins
LA coche du séjour !!!! ... parmi tant d'autres pour moi !!  

Tout autour, il ne se passe rien ... ;-) ... en dehors des moineaux domestiques ... et d'un percnoptère ... et d'un circaête jean le blanc en vol stationnaire ... comment ça, "ça change de la région parisienne !" ?!?! quelle drôle d'idée !


Cette fois réellement partis vers notre affût du soir, nous aurons le plaisir de voir :

isards

grands corbeaux

renard

aigle royal

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog